7 avr. 2012

Marina - Carlos Ruiz Zafon


Marina
   Carlos Ruiz Zafon
   Pocket Jeunesse
2011
19€ (grand format)

Prêt de Mylana
Lu en avril 2012

Dans la Barcelone des années 1970, Oscar, quinze ans, a l'habitude de fuir le pensionnat où il est interne. Au cours de l'une de ses escapades, il fait la connaissance de Marina. Fascinée par l'énigme d'une tombe anonyme, Marina entraîne son jeune compagnon dans un cimetière oublié de tous. Qui est la femme venant s'y recueillir ? Et que signifie le papillon noir qui surplombe la pierre tombale ?


Mon avis

En commençant ce livre, je ne savais pas à quoi m'attendre. Une histoire d'amour ? Une histoire fantastique ? Mais c'est mieux que cela.


Lorsque Oscar, jeune garçon aventureux, pénètre dans une vieille maison et vole involontairement une montre, il ne se doute pas que sa vie va basculer. Il va faire la rencontre de deux personnages surprenants : German, un vieux peintre, mais surtout la fille de celui-ci, Marina... Une profonde amitié (et même plus) lie Marina et Oscar. Mais au fil de leurs aventures, ils vont découvrir bien des secrets et remuer un inquiétant passé. 
Nous sommes plongés dans la ville de Barcelone. Nous sommes immergés dans les mystères de la ville. Car il y en a beaucoup, de mystères...


J'avais déjà fait la connaissance de Carlos Ruiz Zafon avec L'Ombre du Vent que j'avais adoré. Son écriture est belle, il arrive à nous propulser dans son monde, à créer une atmosphère qui lui est propre.


Marina est pour moi un gros coup de cœur. Je n'arrivais pas à me décrocher du livre, frissonnant au rythme des découvertes d'Oscar et Marina. L'histoire a sa part de "glauque", j'ai trouvé plusieurs allusion à Frankenstein, je vous déconseille de lire la nuit... Mais elle a aussi son côté merveilleux, prenant et émouvant.

"Enfin de compte, quel est le sens d'une science capable d'envoyer un homme sur la lune, mais incapable de mettre un morceau de pain sur la table de chaque être humain ?"

"L'océan du temps nous rend les souvenirs que nous y avons enfouis."

"Peindre c'est écrire avec la lumière, affirmait Salva. Tu dois d'abord apprendre son alphabet ; puis sa grammaire. Alors seulement tu pourras maîtriser le style et la magie."

"Nous étions arrivés dans la Barcelone magique, le labyrinthe des esprits, où les rues avaient des noms de légende et où les farfadets du temps marchaient dans notre dos."

__________ 

Ce livre compte pour le challenge Mylana/Lucille !

 

4 commentaires:

  1. Ah Marina ! ♥
    Un très bel avis qui, je trouve, résume parfaitement le livre.
    La première citation est très juste... Et la dernière est magnifique !
    Ton "je vous déconseille de lire la nuit" m'a fait bien rire, je sais pas pourquoi x)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beaucoup aimé l'ambiance de ce livre et ses nombreuses références à la littérature gothique/romantique, pas seulement Frankenstein, d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  3. Ca fait un bout que je veux livre un Carlos Ruis Zafon, mais je ne sais pas par le quel commencer :/
    En tout cas, très bel avis ! Et de superbes citations :D *.*

    RépondreSupprimer
  4. Pour moi aussi, cette lecture avait été un coup de coeur!

    RépondreSupprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !