7 avr. 2013

Quand je découvre la collection Exprim' ...


Voici un article légèrement foutoir pour vous parler de ma dernière découverte ; la collection Exprim' des éditions Sarbacane !

Comment suis-je tombée dessus ? Parce que qu'un certain Nathan prend un malin plaisir à chroniquer toutes leurs parutions et qu'il donne diablement envie !!!
Et puis Nathan, il est gentil, il m'a prêté une petite pile d'Exprim' pendant les dernières vacances ! Ce qui fait que je me suis retrouvée avec quatre livres à découvrir.


J'ai commencé par Le Monde de Charlie, de Stephen Chbosky. Il a été adapté au cinéma en 2012 par... Stephen Chbosky lui-même ! En réalité, il craignait d'être déçu du résultat si le film était mal adapté par un autre, alors...
Woh woh woh ! On est ici pour parler de livres, pas de ciné ! Ne t'éloigne pas du sujet ! Et en plus, t'oublie un truc...
La petite voix dans ma tête a raison ! En réalité, Le Monde de Charlie n'est pas le premier Exprim' que je lis. L'année dernière, j'ai gagné Echecs et but ! d'Axl Cendres, lu dans la foulée, bien aimé, mais sans plus. Je vous en reparle juste après, patience !

Je disais donc avant d'être si grossièrement interrompue - Pfff ! - que j'ai lu Le Monde de Charlie, de Stephen Chbosky. 



Ce livre a d'abord été publié en 1999 en Amérique, puis traduit en France en 2008 sous le titre Pas Raccord, et enfin réédité et renommé à la sortie du film. 
Mais de quoi ça parle, au final  ? Charlie vient d'entrer au lycée. Il a quinze ans, il est dans son monde, il est à côté de la plaque, "pas raccord" du tout. Mais deux terminales - Sam et Patrick - le prennent sous leur aile et lui font découvrir leur monde à eux. Les fêtes, les cigarettes, l'amour, l'amitié, la drogue, le mélange de sentiments dont il ne soupçonnait même pas l’existence. Il promène son regard simple et naïf sur les autres, nous faisant partager ses pensées par le biais de lettres. Car oui, ce livre n'est composée que de lettres écrites par Charlie et envoyées... à quelqu'un. On ne sait pas qui, et on ne le saura jamais. 
Charlie est un personnage très attachant. On va le suivre pendant un an, vivre toutes ses aventures avec lui. Il va vivre du bon, il va vivre du mal, il va enchaîner les expériences. Il va évoluer, bien entendu, pendant tout le roman. 
Ce livre est une très bonne surprise, un petit coup de coeur, même ! Je me suis attachée à chaque personnage et prit énormément de plaisir à suivre leurs aventures.
Je n'ai pas vu le film, mais je vous laisse avec une image et la bande-annonce !



Après avoir lu Le monde de Charlie, je voulais vraiment découvrir les autres titres de la collection Exprim' ! J'ai donc pioché au hasard dans ma pile... L'enfant nucléaire, de Daph Nobody.


Et là...
Bam !
Ce livre est juste GENIAL !!!
Je vous mets le résumé :
Quelque part aux USA...Jiminy a un don : un estomac capable de dissoudre tout ce qui n'est pas comestible. Absolument tout...Toujours aux USA...Un complot politique se trame dans le plus grand secret, autour d'un convoi de déchets nucléaires...
Bon, en lisant le résumé, vous n'êtes peut-être pas très emballés. On ne sait pas grand-chose, à part qu'un garçon est capable de digérer tout et n'importe quoi. Ouais. Bon, et bien ?!

Et bien, il faut vous laisser tenter ! Ce livre est une tueeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeriiiiiiiie !!! (Arrête d'appuyer longtemps sur les touches et de multiplier les points d'exclamation, ça devient lassant...) Par contre, je le déconseille fortement aux âmes sensibles !

Parce ce qu'il faut s'accrocher fermement à ses tripes pendant sa lecture. Je ne plaisante pas ! Il ne faut pas lire L'enfant nucléaire pendant/après manger. Vous n'imaginez pas ce que vous allez découvrir entre ses pages...

Jiminy Waterson n'est pas un garçon ordinaire. Lorsque, petit, il a avalé un demi-litre d'eau de Javel, les médecins se sont rendus compte que ses sucs gastriques étaient anormalement puissants. Autrement dit, Jiminy peut tout avaler, et tout digérer. Tout. Vraiment tout. Les scientifiques, les psychologues vont harceler sa famille, ils veulent tous étudier Jiminy. Mais il ne deviendra pas un sujet d'expérience.
Il n'aura pas non plus une enfance normale.
Passons. Une fois la vingtaine atteinte, il quitte la ville avec son ami Alex. Ils vont élire domicile dans une station service. Alex organise des shows, et Jiminy est la bête de scène. Il mange tout ce que le public lui donne. En parallèle de cette histoire, on suit un complot mené par des politiciens véreux, autour d'un convoi de déchets nucléaire.


Qui sont les bêtes dans ce roman ? Jiminy qui possède ce "don" extraordinaire, ou bien des hommes pourris jusqu'à la moelle pour atteindre le pouvoir ?
Préparez-vous à assister à des scènes écœurantes, à des moments extrêmement choquants. Daph Nobody va vous emmener voir la face la plus sale de l'humanité. Vous allez croiser des gens sans scrupules, l'ambiance est très sombre.

L'enfant nucléaire est un véritable OLNI (Objet Littéraire Non Identifié). Beaucoup ne l'ont pas aimé à cause de son côté noir et malsain. Pourtant, pour moi, c'est un véritable coup de coeur. J'ai été fascinée pendant toute ma lecture. Ce livre est unique !

Après cette lecture, j'avais tout de même un grand besoin de décompresser. J'ai choisi dans ma pile le livre qui avait la couverture la plus sympathique : La drôle de vie de Bibow Bradley, d'Axl Cendres.


Comme je le disais plus haut, j'avais déjà lu une autre publication d'Axl Cendres chez Exprim' : Echecs et but !, une histoire mêlant hooligans et joueurs d'échecs. Je l'ai lu il y a un petit moment déjà et je ne m'en souvient plus vraiment...
Intéressons-nous plutôt à Bibow Bradley. Elevé dans le bar familial, écoutant sans cesse les histoires de son grand-père sur la guerre, il applique la devise de ses ancêtres : Chez les Bradley, on travaille pas avec sa tête ! 
C'est Bibow qui nous livre son histoire, et dès les premières pages, malgré son vocabulaire cru, on s'attache à lui. Quand il raconte, il ne va pas par trente-six milles chemins. On va directement au vif du sujet.
Bibow vient d'être envoyé au Vietnam, nous sommes en 1964. Chaque gars dans la famille Bradley a eut sa guerre, et il est revenu avec un truc en moi. Le grand-père a perdu un oeil en Normandie et le père une jambe en Corée.
Mais ce que Bibow ignore, c'est qu'il a un "don" bien particulier... en effet, il n'a peur de rien ! Ce talent va bien vite intéresser la CIA, en plein délire anti-communiste. Mais Bibow, lui, il s'en fout de leurs histoires. C'est un gars simple, qui fait ce qu'on lui dit. Et vous verrez qu'un gars comme ça peut changer un bout de l'Histoire, oui, avec un grand H.

Il faut que je me taise, sinon je vais trop vous en révéler ! Ce livre se lit très vite, l'écriture est fluide et entraînantes, les rebondissements sont là, on ne s'embête pas dans les longueurs, et hop ! c'est déjà fini !

Vraiment, un bon petit livre, plein de surprises !

La drôle de vie de Bibow Bradley a reçu la Pépite du roman ado du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil.

Et voici que j'arrive à la fin de ma pile... Il ne reste plus que Bras de Fer, de Jérôme Bourgine.


Un sacré bouquin, aussi. C'est l'histoire d'un père et de son fils. Louis est un ouvrier bourru, dur, Julian est plein d'avenir, champion de natation. Chaque année pour l'anniversaire de Julian, ils s'affrontent dans une partie de bras de fer. Julian a toujours perdu. Mais le jour de son dix-huitième anniversaire, alors persuadé de vaincre, il perd, encore. En colère, il emprunte une moto, et...
Accident.
Il perd son bras et beaucoup d'espoir. Sa petite amie, Leila, va tenter de le pousser en avant. Ils vivent désormais ensemble. Mais Julian a beaucoup changé. Il est tombé dans le gouffre de la drogue et rampe vers l'enfer du manque. Jusqu'où sera-t-il prêt aller ? Et Leila, que pourra-t-elle faire de plus pour lui ?
Les personnages sont tous déchirés. Mais ils vont lutter, chacun à leur manière. S'en sortir ? Peut-être, peut-être pas. On assiste, impuissants à leurs tourments. Mais, il reste un peu d'espoir, non ?

Bras de Fer est un livre percutant, dur, mais incroyable.


Et voilà. Je suis arrivée au bout de ma pile. J'ai aimé tous ces livres, uniques dans leur genre. La collection Exprim' est vraiment à découvrir ! Leurs titres sont excellents, les thèmes abordés, saisissants et originaux.
J'ai hâte de me plonger dans les autres ouvrages de cette collection !

Merci, merci Nathan, pour tous ces prêts ! ♥

Je viens de me rendre compte que j'ai oublié de préciser quelque chose d'important !
Au début de chaque livre est présente une playlist qui permet de se mieux se plonger dans l'ambiance du roman.
Un idée que j'adore ! :D 

11 commentaires:

  1. YEEEEEEAAAAAAH !
    J'ADORE ton article !
    Il déchire !
    Ton très naturel et critiques qui donnent envie pour cette collection phénoménale
    BRAVO :D ** ^^
    et puis ...
    TEDDYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY *0*

    RépondreSupprimer
  2. Hated'êtrenvacances ! J-57 avril 2013 à 17:15

    Très bon article ! L'enfant nucléaire me fait envie (façon de parler !). Très intéressant cette histoire de playlist... Tu peux mettre quelques titres ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est souvent des titres de rock, je t'en ferais écouter quand on se verra ;)

      Supprimer
    2. hé ! Pas tout le temps, ça dépend vachement des romans !
      J'ai découvert du rap super sympas comme ça !

      Supprimer
  3. Alors là, je n'ai qu'un mot : BRAVO !

    Superbe article, un très, très grand merci (ça fait huit mots, mais votre article en vaut bien plus…) Sincèrement, je suis emballé – par le ton, le propos et surtout l'énergie, exactement celle que nous voulons "porter" avec nos romans et rencontrer chez nos lecteurs… pour que ça produise des étincelles du genre de cet article (la boucle est bouclée)

    Merci encore et n'hésitez pas à nous contacter (de ma part) pour d'autres SP, ce sera avec plaisir

    Tibo Bérard (resp. coll. EXPRIM')

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, moi, c'est votre commentaire qui me fait chaud au coeur !

      Supprimer
  4. C'est une maison d'édition que j'aime beaucoup =)
    J'ai eu l'occasion de lire Bras de fer, Le Monde de Charlie et La peau d'un autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La peau d'un autre à l'air vraiment bien !

      Supprimer
  5. Cecinestpasunpseudo7 mai 2013 à 16:56

    Hey ! J'ai regardé "Le monde de Charlie", le film est vraiment bien, les musiques sont géniales !!!
    Bref, ça m'a donné envie de lire le livre :)

    RépondreSupprimer
  6. La collection exprim' a bercée mon adolescence et explique peut être mon gout d'aujourd'hui pour les voyages et les univers noirs de la détresse humaine. Une détresse, certe, mais toujours rendue ironiquement belle et racontée tout en poésie.

    13ème avenir, c'est pour le coté rythmique qu'il faut le lire : pas une grande histoire mais une science des mots
    Adieu la chair, mon préféré.
    La fille du papillon, le premier que j'ai lu : coup de coeur nostalgique.
    L'enfant nucléaire : je l'avais oublié ! Quel choc à la lecture ! Quelle fin !!!
    Je reviens de mourir : j'en ai chialé de haine et de douleur. Percutantes injustices qui frappent très très fort
    Du plomb dans le crâne : parce que ça finit bien.
    et puis l'histoire du jeune dealer américain à un doigt de s'en sortir ! hip hop connexion je crois

    Je les avaient oubliés, il y en a plein de nouveaux : je m'y replonge.

    C'est magnifique, venez nombreux !


    RépondreSupprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !