30 déc. 2014

La gueule du loup - Marion Brunet

La gueule du loup de Marion Brunet
France

Édité chez Sarbacane, collection Exprim' - 2014

229 pages - 15,50€

MADAGASCAR ; soleil, plage et rythme de croisière pour Lou et Mathilde, 18 ans tout ronds et le bac en poche.
Puis vient le Chaos. Tic-Tac, Tic-Tac fait le crocodile qui traque ses proies, mettant à rude épreuve l'amitié dans une course-poursuite humide et tropicale contre la mort...
Dès lors, Mathilde et Lou vont très vite comprendre ce que grandir veut dire.





Aimé, maaais...

Ayant adoré Frangine de Marion Brunet, j'avais hâte de découvrir son nouveau livre. Cette fois-ci, l'auteure nous offre un thriller pour ado plaisant, mais qui me laisse un avis mitigé. 

Expliquons d'abord l'histoire. Mathilde, une pile électrique qui croque la vie à pleines dents et sa meilleure amie Lou, plus posée, sont en vacances à Madagascar. Lorsqu'elles ne supportent plus les moustiques de la plage, elles vont s'installer dans un hôtel de la capitale Tananarive. Et là, c'est la grande claque de la réalité. 
Fini le Madagascar des touristes. En s'égarant dans la capitale, Mathilde et Lou vont découvrir l'autre visage de l'île ; la pauvreté, la précarité, un endroit où elles, petites Vazahas, n'ont pas leur place. 
Mais le pire danger n'est pas dans les rues. Il est peut-être juste dans la chambre d'hôtel voisine, sous la forme d'un homme bien blanc, bien riche et bien inhumain. 
Et la course-poursuite commence. Mathilde et Lou cherchent à échapper à cet homme qui, comme un vicieux crocodile, guette des proies longuement. On sait peu de choses sur lui, ce qui angoisse encore plus. 

Les moments où notre crocodile est près d'attaquer nous font tourner les pages à toute vitesse sont géniaux. Les descriptions de Madagascar nous font plonger tête la première dans ses paysages en nous donnant l'impression d'y être vraiment. L'écriture est directe, agréable, comme dans Frangine.

Mais. Il y a un mais. Personnellement, je n'ai pas accroché aux deux personnages. Les moments de face-à-face avec notre méchant croco inhumain sont trop expéditifs et trop peu nombreux. On a donc beaucoup de temps morts qui nous laissent face à Mathilde et Lou un peu naïves aux questionnements trop vastes. Le roman se veut également initiatique, mais je n'ai pas adhéré à ce côté. 

Le livre reste néanmoins agréable à lire. L'écriture nous transporte à Madagascar en quelques phrases et les thèmes abordés sont durs, mais bien traités. Reste le problème des personnages qui m'ont déplu, mais qui sait, peut-être serez-vous conquis ! 


○ Pour découvrir un autre livre de Marion Brunet, cliquez sur la couverture ! 

http://ronde-des-livres.blogspot.fr/2013/09/frangine-marion-brunet.html

7 commentaires:

  1. Une lecture qui me tente pas mal ;) C'est dommage que tu n'es pas réussi à accrocher aux personnages =/
    Je te souhaite un bon réveillon :D
    PS : Je ne sais pas si tu te souviens, mais on s'était croisée à Montreuil dans la queue pour Victor Dixen :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de gens ont aimé les personnages, je crois que le problème vient de moi pour le coup ;)
      Bon réveillon à toi aussi (et oui, je me souviens de toi ! ☺)

      Supprimer
    2. T'inquiète, on ne peut pas tous aimer la même chose x')
      Super alors♥ :D
      Mercii beaucoup, et je te souhaite une belle année *-*

      Supprimer
  2. Moi aussi il me tente mais je ne pense pas le lire, à moins qu'il soit à la bibliothèque... =)

    RépondreSupprimer
  3. Tu es la première que je lis à si peu aimé ce livre ;)
    Mais je n'ai toujours pas craqué lol

    Bisous

    Et bonne année ;)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai tout de même aimé, malgré le fait que je n'ai pas pu m'accrocher plus que ça aux personnages...! :)

      Supprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !