12 avr. 2015

La Passe-Miroir T1 Les fiancés de l'hiver - Christelle Dabos

Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos
tome 1 de la saga La Passe-Miroir
France

Edité chez Gallimard Jeunesse - 2013

528 pages - 18€



Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

Attention
Article contenant beaucoup d'amour et de superlatifs


Imaginez une pâtisserie. Une pâtisserie avec une décoration magnifique, de la crème et du chocolat. Ça fait envie, mais c'est gros. Vous vous dites que vous ne pourrez pas tout manger d'un coup. Alors vous en prenez une petite bouchée... puis une autre, et encore une autre, une autre ! Et hop, il ne reste plus rien. Certes on a un peu mal au ventre, mais c'était si bon ! 
Le premier tome de La Passe-Miroir c'est pareil. C'est un objet superbe mais imposant. Cependant, malgré le nombre de pages, dès qu'on commence sa lecture on ne peut plus s'arrêter. Et on en ressort avec un air satisfait, et l'envie d'en reprendre encore. 

Dans un monde mystérieux où des Arches, vestiges de la Terre, flottent dans les cieux, Ophélie apprend que sa famille l'a fiancée à un étranger, Thorn. Elle qui passait son temps dans son musée à lire le passé des objets voit sa paisible vie basculer. Elle est alors envoyée au Pôle, l'Arche de ce fiancé dont elle ne veut pas. La douce Ophélie va vite être prise dans les complots des différentes familles malgré elle...

L'histoire, menée d'une écriture fluide et passionnante, nous fait voyager dans un univers à la fois magique et réaliste. Tout ce qui peut nous paraître invraisemblable - les lunettes d'Ophélie qui se réparent d'elles-même par exemple, ou une écharpe vivante - nous l'acceptons. C'est écrit, on y croit. Christelle Dabos nous prend la main et nous emmène dans cet univers incroyable où tout est possible. 
On découvre avec Ophélie le Pôle, lieu de glace et d'illusion. Pour elle, c'est tout le contraire de sa paisible Arche d'origine. La calme jeune fille est donc propulsée dans un univers inconnu, dont les lois et les coutumes diffèrent du sien. L'adaptation est rude, et elle ne va pouvoir compter que sur elle. Une fois à la capitale - la Citacielle - elle va également découvrir un endroit pire que le froid qui règne au dehors : la Cour. 

« - La Cour ! souffla Roseline en grattant le papier de sa plume. Un bien joli mot pour désigner une grotesque scène de théâtre où les coups de poignard se distribuent dans les coulisses. »
La Cour, c'est un monde merveilleux mais dangereux. Les complots sont légion dans cette société impitoyable... A qui Ophélie va donc pouvoir faire-t-elle confiance ? Les personnages qu'elle rencontre sont tous extrêmement approfondis et attachants. Ils ne sont ni bons, ni mauvais ; simplement humains (enfin, souvent), avec leurs diverses motivations et intérêts, luttant pour survivre. Celui qui de premier abord peut sembler détestable va s'avérer au fil des pages intéressant, gentil, et inversement. Comme Ophélie, on ne sait pas qui croire, allant ainsi de surprise en surprise. Et les personnages nous en réservent beaucoup ! 
Tout n'est que machinations, coups bas, luttes de pouvoir... mais savamment orchestré. Nous ne sommes jamais perdus au milieu de tous ces conflits. Les aspirations de chacun des personnages nous apparaissent au fil de l'intrigue, nous faisant ainsi découvrir de nouveaux enjeux à chaque page, ou presque ! 
Finalement, même si le Pôle est un lieu hautement dangereux, nous, lecteurs, y sommes biens. C'est étrange à dire, mais durant toute ma lecture, je me suis sentie comme chez moi dans cet univers excellent. L'écriture nous porte, les personnages jouent devant nous, Ophélie devient nos yeux et nos oreilles. De ce fait, on a envie d'en savoir plus sur tout ! Le premier tome esquisse une multitude de possibilités qui j'espère seront creusées par la suite. 
Mais je ne puis conclure cet avis sans parler des personnages... 



Avec l'univers et l'écriture, les personnages sont clairement le gros point fort de cette saga. Comme je l'évoquais avant, ils sont tous intéressés et intéressants. Traîtres, désespérés, instigateurs, manipulateurs, charmants, gentils... il y a tant de traits pour les décrire ! Nous suivons Ophélie, timide et effacée, mais surtout très maladroite. Elle possède des pouvoirs extraordinaires qui lui seront bien utiles dans son aventure. Ophélie n'est pas une princesse gracieuse, loin de là. Réservée, elle va pourtant s'affirmer et gagner en confiance. On s'attache forcément à elle, perdue dans ce monde brutal !
Et nous avons Thorn. Thorn le fiancé, Thorn le taciturne, Thorn le silencieux. Immense, maigre, c'est un personnage qui demeure très mystérieux. Son personnage m'a fait penser au Lapin Blanc d'Alice - toujours une montre à la main, courant sans cesse vers des buts inconnus, mais l’excentricité en moins. On perçoit d'ailleurs beaucoup d'autres références à des différents univers dans ce livre. 
Mais surtout... il y a Archibald. Ah, que j'ai adoré ce personnage ! J'espère qu'on va davantage en apprendre sur lui dans la suite de l'histoire car il m'a passionné. Provoquant, au courant des secrets de tous, énigmatique... c'est en parcourant les commentaire du site de Christelle Dabos que cela m'a frappé : Archibald, c'est un peu le Littlefinger du Pôle ! 

Coucou Petyrounet, je t'aime
Vous l'aurez compris, ce premier tome est un coup de cœur complet ! C'est l'introduction d'une saga de qualité de la littérature jeunesse, une petite perle de 500 pages à dévorer. On sent qu'il reste encore beaucoup de choses à découvrir et à comprendre dans ce monde fabuleux, un grand nombre de pistes à explorer. On n'a vu qu'une minuscule parcelle de cet univers génial ! En tout cas, l'histoire et les personnages risquent de vous obséder un moment, de quoi patienter pour la parution du deuxième tome, en novembre. 
Jetez-vous sur cette merveille pleine de mystères sans hésiter, vous ne le regretterez pas !



Site de La Passe-Miroir où vous pouvez découvrir les secrets de la saga et dialoguer avec l'auteure / Les illustrations utilisées dans l'article sont issues du site
La Passe-Miroir sur Facebook
○ Site / Blog on lit plus fort de Gallimard Jeunesse


5 commentaires:

  1. Euh... je reste sans voix. Si ce roman est aussi bien que ta chronique, aussi magique que ton écriture, alors je cours l'acheter tout de suite !
    Tu me donnes vraiment, vraiment, vraiment envie. Tous ces personnages, leur ambivalence, l'ambiance qui semble y regner me plaisent déjà.
    Oh, il faut que je me le procure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins j'ai pu faire comprendre qu'il s'agit d'un énorme coup de cœur pour moi ;) Si tu as l'occasion, laisse-toi tenter, c'est un extraordinaire voyage que nous propose là Christelle Dabos ! ...non, en fait, PROCURE-LE TOI !

      Supprimer
  2. Un gros coup de cœur aussi pour ce roman ! :) Ta chronique est vraiment belle et défini très bien l'univers de cette histoire ^.^
    Et... *Reste sans voiix* le tome 2 sort en novembre 2015 ???? :( C'est dans super longtemps... Dommage, car normalement il devait sortir en janvier --'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Novembre, c'est tellement loin, oui ! L'auteure l'a annoncé dimanche dernier...

      Supprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !