30 sept. 2015

The book of Ivy T1 - Amy Engel

The book of Ivy d'Amy Engel
tome 1 d'un diptyque
US - The book of Ivy 2014

Edité chez Lumen - 2015

342 pages - 15€

Née pour trahir et faite pour tuer... Sera-t-elle à la hauteur ?
Voilà cinquante ans qu'une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d'une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des Etats-Unis d'Amérique s'est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd'hui, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, lors d'une cérémonie censée assurer l'unité du peuple.
J'ai seize ans cette année, et mon tour est venu. 
Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu'on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche...
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.


Corrigeons d'abord les quelques inexactitudes du résumé : la jeune Ivy n'a pas été formée depuis son enfance pour devenir une meurtrière. Ce cruel rôle lui incombe quand sa sœur aînée est rayée des listes de mariage. C'était elle qui devait tuer, elle qui devait auréoler sa famille de gloire. En peu de temps, Ivy va devoir se faire à cette nouvelle réalité et s'y préparer. De plus, ce ne sont pas les « espoirs de toute une communauté qui reposent » sur elle ; ce sont ceux, encore plus pesants, de sa sœur et de son père. Ivy n'a pas le droit à l'erreur, elle le sait, et elle est terrifiée. 

On suit donc cette jeune fille terrorisée à travers une société dystopique où le libre-arbitre n'a pas sa place. La communauté passe avant tout, aucune concession n'est possible. Les jeunes doivent ainsi se marier sans choisir leur partenaire pour garder la paix entre les deux camps anciennement rivaux : les Lattimer et les Westfall. Ivy appartient à cette dernière famille. Son destin est scellé : elle se mariera avec Bishop Lattimer, le fils du président. Mais son père compte bien profiter de cette opportunité pour reprendre le pouvoir. Si Ivy assassine son promis, le fragile équilibre de la société se brisera et il pourra s'emparer du commandement.

C'est l'idée qu'il a depuis longtemps implanté dans le cerveau de sa fille. Ivy devient son instrument. Elle ressent cette pression, doute d'elle. C'est une jeune fille qui a du mal à trouver sa place. Toujours dans l'ombre de sa sœur aîné, elle peine à s'affirmer. Mais quand elle rencontre son mari, Bishop, elle est encore plus perdue. Fortement opposée au système des mariages forcés, elle est surprise que le jeune homme partage ses pensées. Pire encore, il se montre respectueux, généreux et gentil. Lui aussi a dû grandir dans une atmosphère familiale étouffante. Comment Ivy va-t-elle allier sa mission avec les sentiments qu'elle commence à éprouver pour Bishop ?

J'ai aimé suivre le personnage d'Ivy durant toute ma lecture : cette jeune fille tiraillée entre les attentes de sa famille et ses émotions naissantes est très intéressante. Son évolution est passionnante car c'est finalement grandir qui est le plus dur pour elle. En s'affranchissant de sa famille et en osant exprimer ce qu'elle ressent, elle devient peu à peu une adulte jusqu'à avoir le courage d'assumer ses actes. La fin est terriblement frustrante, conséquence de cette évolution. Je ne vous en révèle pas plus, mais sachez que j'attends la parution du deuxième tome avec impatience. Sans être un coup de cœur, ce livre a su me passionner et m'interroger. Au delà de l'intrigue, il pose des questions presque philosophiques sur la notion de liberté. Qu'est-ce qui est le plus important ; le libre-arbitre ou le bien de la société ? Le bien d'une personne ou celui de tous ? La notion de sacrifice est aussi largement abordée, avec également des interrogations sur la famille.

Une très bonne lecture en soi !

Second tome à paraître en novembre 2015 - The Revolution of Ivy


Site et Twitter d'Amy Engel
Site de Lumen éditions
○ Lumen éditions sur Facebook et Twitter





2 commentaires:

  1. Je l'ai adoré ce bouquin... ça à été pour moi un vrai coup de coeur :) j'ai pas encore vu si tu as posté une chronique sur le second tome... Si c'est pas le cas, j'espère vraiment qu'il t'as plus :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chronique du T2 est juste par ici : http://ronde-des-livres.blogspot.fr/2016/03/the-revolution-of-ivy-t2-amy-engel.html
      Ce n'est pas un coup de coeur, mais c'est une dystopie sympathique selon moi !

      Supprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !