16 févr. 2016

Le dernier songe de lord Scriven - Éric Senarbre

Le dernier songe de lord Scriven d’Éric Senarbre
France

Édité chez Didier Jeunesse - sortie le 17 février 2016

256 pages - 14,20 €

Connaissez-vous Banerjee, le stupéfiant Sherlock Holmes des rêves ?
Assisté du fidèle Christopher Carandini, il mettra ses facultés exceptionnelles au service d’une enquête épineuse, aux ramifications complexes. Confondre un tueur en série, se perdre dans l’au-delà… rien ne leur sera épargné !


C'est l'ami Nathan du Cahier de lecture du même nom qui m'a fourré ce livre entre les mains en me disant les mots magiques : « Lis ce livre, il va te plaire, y'a des enquêteurs et c'est du Didier Jeunesse ! ». Bon, moi j'ai tilté à   « enquêteurs ». Je n'ai lu qu'un seul roman des éditions Didier Jeunesse - Jonah, de Taï-Marc Le Thanh, dont je vous parlerai un jour. C'est Nathan le spécialiste dans ce rayon ! Bref, cette introduction devient trop longue, passons au vif du sujet : Le dernier songe de lord Scriven

Christopher Carandini est un reporter œuvrant dans le début du XXème siècle londonien. Son bagou lui a valu quelques ennuis à la rédaction - certaines personnes n'ont pas aimé qu'il mette son nez dans leurs affaires... - et il se retrouve sans emploi. Répondant à une petite annonce, il se présente chez un mystérieux homme nommé Arjuna Banerjee.
Banerjee est un détective d'origine indienne aux méthodes peu communes. En effet, il résout les énigmes en rêvant ! Dans le monde onirique, il parvient à relier les éléments de enquêtes entre eux pour comprendre leur logique - et les circonstances du crime en question. Il engage Christopher Carandini comme assistant, ayant besoin de quelqu'un qui le veille durant ses séances de rêve. L'esprit d'analyse et le côté astucieux du jeune journaliste le séduisent également. 

Voici donc notre duo de choc : un Indien rêveur et un journaliste sans emploi ! Leur première affaire ne se fait guère attendre. Un homme se présente au cabinet des détectives en leur demandant d'enquêter... sur sa propre mort ! Cet homme est la réincarnation (ou non ?) de lord Scriven, un riche industriel de la capitale et retrouvé décédé chez lui dans une pièce close. En acceptant cette enquête, Banerjee et Carandini ne se doutent pas de ce que cette mort implique...


Nous voilà servi : du mystère, un (voire des !) meurtre(s), un duo attachant et une touche de fantastique. Les origines indiennes de Banerjee, par ses manières et ses coutumes, apportent une touche d'exotisme très agréable à l'ambiance de l'histoire. Ses « pouvoirs », surprenants au début, n'ont finalement pas de mal à nous convaincre ! Fantastique, donc, mais pas suffisamment pour nous faire perdre pied de la réalité. Nous sommes bien là confronté à une énigme digne des glorieuses heures de Sherlock Holmes, avec son lot de surprises et de rebondissements

C'est Carandini qui nous narre cette aventure. De ce fait, nous sommes au cœur de ses pensées vivaces, ponctuées de traits d'humour typiquement britanniques. Bien qu'il fasse confiance à son étrange partenaire, il ne peut s'empêcher de douter de ses déconcertants pouvoirs... et sera, comme nous, surpris bien plus d'une fois ! Carandini est un personnage sympathique, certes moins fascinant que Banerjee et parfois même un peu provoquant.

Alors, en résumé, Le dernier songe de lord Scriven, ça vaut le coup ? Oui, oui et encore oui ! Je ne connaissais pas le travail de l'auteur, Éric Senarbre, mais ce livre me donne diablement envie d'y jeter un œil (même deux). L'écriture est prenante, nous emmène de découverte en découverte avec un rythme agréable - ni trop rapide pour nous perdre, ni trop lent pour nous endormir, tout en dosant à merveille les coups de théâtre ! Plongez avec Banerjee et Carandini dans un Londres plein de surprises, mais surtout, de rêves...


Site / Facebook de Didier Jeunesse
Le blog de Nathan

 À découvrir !
Un mini-site dédié à l'univers du Dernier songe de lord Scriven qui présente les coulisses de la série : apprenez les origines des prénoms des personnages, quelques anecdotes d'écriture et aussi une photo perturbant de Michael Caine jeune (j'ignorais qu'il avait eu des cheveux un jour !)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !