28 avr. 2016

#EnjoyMarie - Marie Lopez

#EnjoyMarie de Marie « EnjoyPhoenix » Lopez
France

Édité aux éditions Anne Carrière - 2015

220 pages - 15 €

J'ai eu une envie, l'envie de raconter une histoire, de partager quelque chose de différent avec vous. Moins de vidéos, plus de mots, moins d'EnjoyPhoenix, plus de Marie.
Kaléidoscope d'instants, polaroids de ma vie au collège, puis au lycée... Rassurez-vous ce n'est pas une autobiographie... à dix-neuf ans vous rigolez ! Simplement un regard, des remarques spontanées sur des sujets parfois mis à l'écart par les médias, ce genre de sujets pas vraiment accrocheurs : être bien dans sa peau avec... un appareil dentaire, des cheveux gras, de l'acné sévère, le harcèlement scolaire, la famille décomposée... et le reste, le Net, les réseaux sociaux, tout y est, le meilleur comme le pire.
À travers des anecdotes, des confidences, mon vécu de youtubeuse, j'ai voulu écrire un recueil sans prétention, petit GPS décalé pour les jeunes connectés, afin de vous éviter les mêmes erreurs - les miennes, bien sûr. Et peut-être afin de vous faire gagner du temps... sur celui que l'on n'a pas.
Avec un peu de recul, et j'espère un peu d'humour, je témoigne ici de la réalité, quelquefois complexe, du jeune âge, car, comme chacun sait, les ados sont une énigme pour les adultes.


Impossible d'être passé à côté de ce livre qui va bientôt souffler sa première bougie. Couverture rose flashy qui attire le regard sur les tables des librairies, battage médiatique, mais surtout ce nom sur le bandeau : EnjoyPhoenix.

Derrière ce pseudonyme se cache Marie Lopez, une jeune femme qui tient depuis quelques années une chaîne de beauté et lifestyle, qui présente des tutos, conseils, favoris, tests et diverses d'autres vidéos traitant de sujets plus sensibles comme le poids ou le harcèlement. Elle s'occupe également de deux chaînes secondaires, l'une composée de vlogs qui présentent sa vie quotidienne et l'autre centrée sur la cuisine, en plus d'une collaboration avec Gemmey Maybellie pour l'émission T'as pas du gloss. Hors de Youtube, on a pu la voir pour la saison 6 de Danse avec les stars et depuis un mois, elle anime une émission hebdomadaire sur Disney Channel


Cela doit faire maintenant deux ans que je suis régulièrement sa chaîne principale. Au fil de ses vidéos, j'ai pu constater que celles-ci étaient de plus en plus travaillées, se basant sur une bonne communication (grande présence sur les réseaux sociaux, invitation à laisser des suggestions dans les commentaires...) et avec une Marie de plus en plus proche de son public. Elle s'adresse à des collégiennes en pleine adolescence, et adopte de ce fait un ton protecteur de grande sœur. Au travers de ses vidéos, elle apparaît parfois démaquillée, parle de ses problèmes d'acné... C'est une personne comme les autres, mais qui fait rêver de par son succès.

Marie a ainsi une grosse communauté de jeunes filles qui suivent assidûment son travail. En résumé, un lectorat tout fait dont ont bien profité les éditions Anne Carrière. C'est donc en mai 2015 qu'est sorti #EnjoyMarie.


Je vais essayer d'être la plus juste possible dans les mots que je vais utiliser pour parler de ce livre.

sortie en poche le 4 mai 2016
Tout d'abord, on peut s'interroger sur la forme de cet ouvrage. Qu'est-ce que c'est ? Toute la narration est à la première personne, Marie nous parle à nous, ses fidèles fans. Elle nous raconte des anecdotes de son enfance et adolescence... c'est donc un journal intime ? Une autobiographie ? Non, elle distille aussi de nombreux conseils, tente de faire décomplexer son lectorat en exposant les problèmes qu'elle a traversé... c'est donc un livre de développement personnel ? Je n'ai pas de réponse.

Presque tous les chapitres portent le titre d'un film (elle cite Men, Women and Chidren ) qui donne la couleur du propos développé. Les sujets que Marie a choisi sont tous en résonance avec son vécu et avec ce que traversent quasiment tous les adolescents : le corps qui change, les relations avec sa famille, les premières soirées, etc. Rien de bien exceptionnel, mais ces thèmes ont le mérite de concerner exactement la tranche d'âge des lecteurs de ce livre. Ceux-ci sont rassurés par les expériences de cette grande sœur virtuelle qui invite à prendre du recul et à avancer dans la vie de la meilleure des manières possibles.

Sur sa chaîne Youtube, Marie s'était déjà beaucoup dévoilée lors d'une vidéo touchante sur le harcèlement scolaire qu'elle avait subi. Elle revient sur cet épisode le temps d'un chapitre rédigé de façon originale, à la manière d'un conte pour enfant. Malheureusement, il s'agit de la seule trouvaille littéraire de ce livre. Même si les sujets abordés sont intéressants, l'écriture ne suit pas.

Points de suspension lassants, énumérations interminables, digressions inutiles... la liste est longue. J'ai eu souvent la nette impression de lire une rédaction de troisième, qui tente vainement de se donner un style littéraire artificiel. Et qui fait du remplissage. Beaucoup, beaucoup de remplissage. Par exemple, les mêmes tournures de phrases reviennent plusieurs fois dans le livre. Ou alors, Marie entame un chapitre par la description de l'environnement dans lequel elle rédige ses pages. Elle s'étend sur ses états d'âme, et avoue plus d'une fois qu'elle ne sait pas comment écrire.

« Depuis plus d’une heure, j’écris comme ça vient. Oui, je sais, ça part un peu dans tous les sens »

Et nous avons donc là le principal problème de ce livre : Marie n'a pas un joli style d'écriture. Par « joli », j'entends fluide et agréable. En fait, je pense que le contenu de ce livre aurait dû être porté au format image et non au format papier. Marie reprend beaucoup de procédés qu'elle utilise en vidéo, comme apostropher son auditoire ou raconter ce qu'il s'est passé au cours du tournage. Ce sont son ton et sa manière d'être qui dynamisent son propos, rehaussés par un bon montage. Son livre est ainsi un vaste carnet d'idées pour de futures vidéos !

Je me demande s'il y a vraiment eu un travail éditorial derrière cet ouvrage. Ce sont les éditions Anne Carrière qui ont contacté Marie, lui demandant si elle avait un projet d'écriture à leur proposer. Il se trouvait que la youtubeuse écrivait pour son propre plaisir depuis longtemps, mais sans réelle volonté de partager cela. Les éditions Anne Carrière ont bien flairé le coup, certainement en ayant remarqué que Zoella pulvérisait les ventes de l'autre côté de la Manche avec son propre livre depuis novembre 2014. Les éditeurs ont-ils vraiment porté une grande attention à la correction du travail de Marie ou bien l'ont-ils pressé de le terminer avant qu'une autre maison d'édition ne sorte un livre de youtubeuse  ? (spoiler : Michel Lafon les a devancé avec Natoo en avril). Les ventes d'#EnjoyMarie ont battu tous les records et les rencontres avec la youtubeuse ont rassemblé des centaines de fans (il suffit de regarder n'importe lequel de ses vlogs pour se rendre compte de l'ampleur du phénomène).

Il est de bon ton de cracher sur Marie quand elle propose un conseil beauté maladroit, malgré une volonté de bien faire. C'est un peu d'ailleurs ce qu'il s'est passé pour son livre. Je ne doute ni de l'investissement de la youtubeuse, ni de l'envie de partager son vécu pour rassurer les plus jeunes. Elle a eu envie de bien faire, mais ses maladresses littéraires ne servent pas son propos. J'ai envie de dire : bien tenté, mais non !


Chaîne d'EnjoyPhoenix
○ Son Facebook - Twitter - Instagram
○ Découvrir les articles du mois thématique Rendez-vous avec Youtube

3 commentaires:

  1. Ton avis est très impressionnant, complet et intéressant à lire :) je ne suis pas tenté de lire ce livre mais au moins j'ai pu avoir une idée plus precise sur son contenu. Merci :)

    RépondreSupprimer
  2. Très bon article. J'aime ton ton ''professionnel''. Je ne cesse de la répéter, mais tout est très fluide, les arguments sont pertinents, suivent un ordre logique. Tout est très maitrisé et en même temps naturel.
    Pour revenir sur le sujet principal : je ne regarde ni ne suis les vidéos d'Enjoy Phoenix et je dois l'avouer, j'ai parfois du mal à comprendre l'engouement autour d'elle. Je n'aime pas regarder des gens se plaindre, ou raconter leur vie, ça m'ennuie rapidement, mais je ne fais pas partie de celles qui l'insultent. Après tout, elle ne fait rien de mal, a l'air gentille, et apparemment elle joue un vrai rôle auprès des jeunes.
    Bref, toutefois, son ''roman'' si on peut appeler ça comme cela, m'énerve beaucoup. Encore une fois, je ne la blâme qu'à moitié. Une maison d'éditions l'appelle, lui propose un pseudo projet, ce serait idiot de refuser ! Mais ça ne ressemble pas à grand chose. J'ai lu des extraits, et certaines choses m'ont choquée. Si l'écriture lui plait tant que ça, il fallait ouvrir un blog. Au moins c'est gratuit pour nous.
    La course aux récits de youtubeuse m'exaspère en ce moment. On ne cherche que les ventes et le profit au détriment de la qualité. Et le lecteur dans tout cela ?

    RépondreSupprimer
  3. Excellent article, très complet. Je suis Marie depuis bien longtemps maintenant et j'aime beaucoup cette petite. C'est clair par contre que des fois elle peut être maladroite dans ses propos et l'entendre se plaindre sur ses ongles ou ses cheveux peut être exaspérant. J'ai lu son livre à sa sorti, c'est clair que ce n'est pas de la grande littérature, mais j'avais passé un bon petit moment quand même, mais bien sûr, il est clair que ce livre a des défauts, après, pour moi Marie n'est pas écrivaine, c'est clair et net !

    RépondreSupprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !