19 oct. 2016

Autobiographie d'une courgette - Gilles Paris

À l'occasion de la sortie au cinéma de Ma vie de Courgette, je me devais d'évoquer le livre dont il est adapté. Voici donc mon avis sur ma (re)découverte d'Autobiographie d'une Courgette.

Je dis redécouverte car j'ai lu ce petit livre il y a quelques années, et chose étrange, il ne m'avait laissé aucun réel souvenir. Heureusement, ma relecture m'a donné l'occasion de savourer cette belle histoire qui reprend le thème préféré de Gilles Paris : l'enfance, vécue par un enfant, un vrai. Cet auteur réussit dans chacun de ces textes à adopter le point de vue d'un enfant, avec justesse et authenticité. Mais nous y reviendrons. Il serait temps de vous parler de ce qu'il se passe entre les pages de ce livre !

Icare (alias Courgette) 9 ans, tue involontairement sa mère en voulant tuer le ciel. Voilà. Ce qui pourrait être une tragédie se révèle être pourtant le début de tout pour notre petit Courgette. Placé dans une maison d'accueil, il va connaître une nouvelle vie au milieu d'enfants cabossés qui vont devenir ses amis. Mais surtout, Courgette fait la rencontre de Camille...

Ma vie de Courgette
éd. Flammarion
Cette joyeuse bande d'enfants n'a pas été épargnée par la vie. À travers les yeux de Courgette, on comprend à demi mot leurs passés douloureux, voire parfois carrément traumatisants : maltraitance, abandon des parents... Pourtant, l'ambiance de l'histoire n'est pas plombante, au contraire ! Les mots des enfants posés sur ces événements difficiles les rendent plus abordables. Car là réside toute la force tendre de ce roman : ce sont les enfants qui ont la parole. Tous âgés d'une dizaine d'années, ils ont la tête pleine de questions et parlent un langage attendrissant - mais toujours proche de la réalité. Par exemple, Courgette nous révèle que son père est parti avec une « poulette » et il ne comprend pas ce qu'il fait avec une gallinacé si loin de la maison ! Et des expressions imagées prises au sens littéral il y en a des tas dans ce roman, c'est un régal de les découvrir. 

J'ai lu Autobiographie d'une Courgette dans une version spéciale collège éditée chez Flammarion, augmentée d'un dossier pédagogique. Dedans, il y a notamment une interview de Gilles Paris qui explique qu'il a travaillé avec des enfants de maisons d'accueil pour écrire ce livre. Bien que leurs vies aient inspirées son livre, il ne les retranscrit pas ici. Tous les personnages rencontrés ne sont pas des caricatures d'enfants, loin de là; ils sont donc originaux, uniques et humains.

Et comme je le disais au début de cette chronique, Autobiographie d'une Courgette fait l'objet d'une adaptation cinématographique en salles dès aujourd'hui. Le film a été remarqué à Cannes lors de la Quinzaine des Réalisateurs et a remporté le Valois de Diamant au Festival d'Angoulême en août dernier. À peine sorti, il est déjà acclamé par la critique, en plus d'être un tour de force technique car réalisé en stop-motion. En bref, tout ça a l'air prometteur.

En attendant de vous précipiter dans une salle de cinéma, lisez Autobiographie d'une Courgette : c'est tendre, c'est vrai, c'est un livre qui fait redevenir enfant.


Autobiographie d'une Courgette de Gilles Paris • France PLON (grand format) ou Flammarion • 14,90 € • 224 pages • octobre 2016 (édité pour la première fois en 2003)

1 commentaire:

  1. Ohhhh je ne savais pas que ça allait être adapté!
    J'ai découvert ce roman grâce à une personne ADORABLE qui me l'a offert :p
    J'avais regardé la bande annonce d'une première adaptation sortie il y a un bon moment... Mon Dieu. Mes yeux en brûlent encore de choquation. Oui, ce mot existe.

    RépondreSupprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !