4 nov. 2016

Movers T1 Les Passeurs d'ombres - Meaghan McIsaac

Movers est le premier tome d'une saga de science-fiction publié dans la collection Virage des éditions Auzou. Cette collection - développée depuis 2014 - s'adresse à des lecteurs de 11 à 13 ans en leur proposant des « thématiques riches pour cette tranche d'âge préadolescente, des textes exigeants et des auteurs chevronnés ». C'est avec toutes ces informations en tête que j'ai entamé ma lecture de Movers... et je n'ai pas été convaincue.

Nous sommes dans un futur proche où certaines personnes ont le pouvoir de faire « passer » leurs Ombres dans leur réalité. Alors, je sais qu'en une phrase je vous ai déjà perdu, mais essayez de vous accrocher. Les Ombres, ce sont des gens qui vivent dans le futur de la société de Movers. Les Passeurs peuvent rentrer en communication avec eux grâce à un don inexpliqué. Les plus puissants peuvent, par leur volonté, amener leur Ombre dans leur monde. Mais cette action est interdite par la loi et passible d'emprisonnement à vie.

Pat et Maggie ont vu leur père être arrêté il y a six ans, alors qu'il venait de faire passer son Ombre. Ils ont grandi avec leur mère qui se bat pour faire valoir les droits des Passeurs. En effet, ceux-ci sont rejetés par la société, vus comme de potentiels dangers mortels. Les deux enfants sont eux aussi des Passeurs, de niveau moindre comparé à leur père, mais sont traités comme des monstres. Pris dans une affaire de Passage catastrophique, ils sont contraints à la fuite et vont découvrir le côté sombre de leur monde... 

Cette société donne envie, non ? Attendez, vous ne savez pas tout. Je vous épargne le vocabulaire futuriste assez difficile à assimiler dès les premières pages : BCAP, FFICCHIER, Minibot... Tous les passeurs doivent se présenter chaque année aux autorités pour mettre à jour leur statut. Ils sont ainsi fichés et surveillés en permanence. Nous sommes donc en pleine société dystopique, du style Divergente, où la différence est perçue comme une menace, car incomprise. Le pouvoir en place, qui se présente de premier abord comme bienveillant, limite en réalité les libertés pour mieux contrôler la population.  

moi tentant de comprendre l'univers de Movers
Mais qu'est-ce que c'est compliqué ! Cet univers est complexe et est peu explicité. Pendant notre lecture, on est longtemps dans le flou avant que toutes les explications nous tombent sur le coin de la figure d'un seul coup. Mal dosées, au lieu de nous éclairer ces explications nous embrouillent davantage. Mais le majeur problème est, selon moi, les personnages et plus particulièrement les Passeurs

J'en ai peu parlé, mais nous suivons la fuite de Pat et de sa petite sœur Maggie. C'est Pat qui nous raconte son histoire. Les deux personnages sont accompagnés par Gabby, une jeune fille férue de sciences. Elle a souvent un rôle de professeur, expliquant passionnément les mécanismes du passage avec une grande quantité de mots propres à l'univers de Movers - auxquels comme Pat nous ne comprenons pas grand-chose. Durant leur course, le trio va être amené à rencontrer des Ombres passées dans leur présent. On est donc face à des cas de voyages dans le temps, mais qui ne semblent jamais créer de paradoxes temporels... ça ne semble pas déranger l'univers qu'une personne du futur se balade dans le présent !

Peut-être que le fait d'éluder la question des conséquences des voyages dans le temps ne dérangera pas le lectorat de la collection Virage. C'est peut-être seulement moi qui, à force de regarder des séries tv de SF (coucou Doctor Who), devient pointilleuse sur les incohérences que produisent les voyages temporels. Peut-être. Mais je pense tout de même que Movers est un livre flou. Trop de questions restent sans réponse, et cela gâche notre compréhension. Je passe sur les personnages qui ne m'ont pas marqués, mais qui peuvent séduire les lecteurs visés. Peut-être (on revient aux peut-être...) que le tome 2 saura relever le niveau et pourra me réconcilier avec la série. Je l'espère !

Movers tome 1 - Les Passeurs d'ombres de Meaghan McIsaac • Canada (anglais) Movers 2016 • Traduction de Farah Hamzi • Auzou, collection Virage • 11,95 € • 300 pages • septembre 2016 

1 commentaire:

  1. L'univers a l'air trop riche pour que je sois tentée, j'espère que le tome 2 te plaira plus également :) !!

    RépondreSupprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !