9 mai 2017

Magnetic Island - Fabrice Colin, un thriller haletant en Australie

Les secrets de famille peuvent empoisonner toute une vie. Les non-dits, les regards fuyants, les absences, ça vous tue à petit feu. Cyan Fischer, seize ans, connait bien cela. Il passe ses journées dans sa grande villa en Australie quasiment seul tandis que sa famille de délite. Sa mère a quasiment quitté sa vie, son père est un réalisateur à succès toujours absent, son grand-père préfère fumer et sortir avec des filles à peine majeures que d'affronter la réalité. La jumelle de Cyan, Holly, a disparu il y a quatre ans et leur grande sœur Divine vient de se volatiliser à son tour. Cyan est donc seul et abandonné. Alors que personne ne semble s'inquiéter de la disparition de Divine, Cyan va tenter de la retrouver par ses propres moyens. 

Cyan est torturé, perdu et a (déjà) des problèmes d'alcoolisme. Il a grandi trop vite, avec l'impression que sa famille se tenait loin de lui et de fait, manque énormément d'affection. On ne peut qu'avoir envie de le réconforter, lui qui ne s'ouvre jamais aux autres. Rarement j'ai « lu » un personnage aussi sombre, mais également aussi fascinant dans son évolution. 

Cyan est le narrateur de cette histoire. Catapultés dans sa tête, nous sommes témoins de sa détresse. Mais cela nous permet également de découvrir par petits morceaux des éléments de son passé, des disputes de ses parents... On sent que tous les éléments pour mettre à jour les secrets de la famille sont là, disséminés entre les lignes, mais ils nous échappent jusqu'à la fin. C'est parfois frustrant d'être dans cet entre-deux, mais cela nous pousse à accélérer notre lecture ; pour ma part, j'ai lu ce livre d'une traite, impossible de le lâcher !

Cependant, en comparaison à Cyan, les personnages secondaires semblent un peu effacés. Si on connait tous les tourments de notre héros, beaucoup de zones d'ombres ne sont jamais éclaircies chez eux. Pourtant, certains auraient gagné à être plus approfondis, comme le grand-père qui est spectateur de sa vie, ou alors Arthus, le père de Cyan, réalisateur égocentrique à vomir et passablement violent. C'est peut-être le seul défaut de ce livre.  

Fabrice Colin nous mène par le bout du nez dans cette histoire haletante. Je ne savais pas du tout dans quoi je m'embarquais au début : enquête policière ? étalage d'un ado mal dans sa peau ? Non, en fait Magnetic Island c'est un véritable roman psychologique, sur fond de thriller palpitant. C'est donc une formidable lecture, glaçante et passionnante !

Magnetic Island de Fabrice Colin • France  Albin Michel litt' • 14 € • 304 pages • mai 2017

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !