8 sept. 2017

C'est le 1er, je balance tout ! - Août 2017


Lupiot du blog Allez vous faire lire propose le 1er de chaque mois de récapituler en un article les points suivants :
  1. Le Top & Flop de ce qu'on a lu le mois-dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qu'on a adoré le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce qu'on a fait de mieux le mois dernier

C'est le 1er, je balance tout ! Il s'est passé quoi en août? 


1. Top & Flop 

Je vais faire mon mea culpa comme Lupiot : que d'absence blogesque durant le mois d'août ! Bon, j'ai tout de même publié une chronique - et pas des moindre ! sur le délicieux quatrième tome des aventures de Mentine, mais sinon, hum, ce fut calme. Néanmoins, je ne suis pas restée inactive : j'ai passé mon deuxième mois d'apprentissage et eu le plaisir de vendre mes coups de cœur de juillet ! Alphonse Vaublanc et The sun is also a star ont du succès dans ma librairie. Je vous en avais parlé sur mon précédent bilan. Trêve de blabla, passons à mes lectures aoutiennes. Au compteur, 11 romans et 9 mangas !


TOP



  • Sa majesté le chat Akihiro Kimura, Doki Doki (2017) Le manga pour tous les amoureux des chats ! L'auteur nous raconte son quotidien avec sa compagne rythmé par leurs cinq maîtres à poils longs. Depuis leur premier chat qui a eu vite fait de faire régner sa loi à la maison au dernier sauvetage, ils ont appris à vivre avec eux, à rire de leurs bêtises et accepter qu'ils le fait qu'ils soient totalement soumis à eux ! C'est un manga, adorable, plein d'émotion (un passage m'a presque fait verser une larme) et on a vite fait de s'attacher à ces cinq terribles boules de poils.
  • My hero acedemia Kohei Horikoshi, Ki-oon (2016) Ohlala, je n'avais pas été aussi emballée par un manga depuis mes années collège avec One Piece ! Nous sommes dans un Japon alternatif où 80 % de la population est dotée d'un super-pouvoir. Notre personnage principal est le jeune Izuku qui rêve d'intégrer la prestigieuse école de super-héros... manque de chance, il fait partie des 20 % restants de la population qui n'a aucune super-capacité ! Malgré les obstacle, et avec un incroyable coup du destin, Izuku va tout de même persévérer et finir par entrer au lycée Yuhei où étudient tous les super-héros. Sauf que des super-vilains sont aussi dans les parages. Quel régal ! Les personnages sont explosifs (parfois littéralement), attachants et l'auteur déborde d'imagination pour leur offrir des dons extraordinaires dans ce monde plein d'inventivité. J'ai pour le moment seulement lu 6 tomes (9 sont déjà sortis en France) et je ne m'en lasse pas. 
  • Sirius Stéphane Servant, Rouergue épik (2017) Sirius est LE roman de cette rentrée littéraire 2017. Stéphane Servant nous conte une fin du monde poétique où l'Homme disparaît peu à peu. Destin inéluctable, pouvoir des histoires, animaux sont des thèmes qui reviennent dans chacune de ses histoires et qui, une fois de plus, nous percutent en plein cœur.  C'est beau, profond et à ne surtout, surtout ne pas manquer. 



FLOP

D'habitude, mes mois comptent un, voire maximum deux lectures flopesques, mais août a été malheureux !
  • Comme frère et soeur Clémence Guinot, Magnard jeunesse (2016) Oh désespoir, voici ma première déception des éditions Magnard. Il en fallait bien une ! Cette histoire de famille recomposée ne m'a pas convaincue... Nous suivons une fille et un garçon dont le père et la mère respectifs se remarient. Les deux sont donc demi-frères et sœurs par alliance (ils n'ont aucun lien du sang quoi) mais commencent à éprouver des sentiments l'un pour l'autre. Que ce livre est sage ! Je m'attendais à plus de passion, de déchirement, surtout que toute l'histoire est placée sous le signe du théâtre et des tragédies antiques dont les personnages sont friands. Mais non, tout reste raisonnable, et c'est bien dommage.  
  • Passeuse de rêves Lois Lowry, L'école des loisirs (2010) J"ai lu pour la première fois Le Passeur de Lois Lowry, classique de la littérature jeunesse, ce mois-ci et ce fut une très bonne lecture. Monde dystopique où nul n'a de liberté individuelle, surveillance constante et conspirations sont toujours de très bons ingrédients ! Je me faisais donc une joie de découvrir un autre roman de cette autrice, mais j'ai vite déchanté avec Passeuse de rêves. Dans une veine un peu plus fantastique, elle nous emporte avec une sorte de petite fée qui commence son apprentissage de passeuse de rêves : Petite, c'est son nom, est chargée de faire rêver une vieille dame grâce aux souvenirs qu'elle récolte. Mais un petit garçon vient partager le toit de sa protégée, il amène avec lui des créatures de cauchemar qui menacent Petite et son peuple. L'univers développé est poétique, mais finalement l'autrice ne va jamais au bout des choses. En reste une impression d'inachevé frustrante.
  • Gary Cook - Le Pont des oubliés Antoine Jaunin et Romain Quirot, Nathan (2017) Grosse nouveauté des éditions Nathan, auteurs français et promesse d'un univers incroyable, le premier tome de Gary Cook m'a malgré tout cela laissé sur ma faim. Le fait est que, même si ce livre a été une lecture sympathique, il ne m'a pas non plus transcendé. Dommage...

2. Les chroniques lues ailleurs 



Mea culpa, je n'ai guère vogué de blog en blog pendant le mois d'août. Cependant, pendant les prolongations de Booktube et la Blogo en Short, je suis tombée sur un article superbement pensé publié sur le blog du Monde Fantastyque : Typologie des méchants de l'imaginaire jeunesse. On y découvre les méchants classiques, les pestes, les bras droits assoiffés de sang... et j'en passe, le tout agrémenté de très sympathiques gifs et illustrations. Ça vaut le détour !

3. Un lien adoré (hors chronique littéraire)


Tout début septembre (ouais, je triche, ce n'est pas une nouveauté du mois d'août) a été lancée une nouvelle chaîne YouTube : BOÎTAMO. Le principe ? Toutes les deux semaines, une personnalité littéraire ouvre une mystérieuse boîte à mots et réagit en conséquence. Pour le moment, excepté un teaser, il n'y a qu'une vidéo sur la chaîne. Et son invité n'est pas des moindres ! C'est Timothée de Fombelle qui ouvre le bal en proposant une visite de son atelier après son ouverture de Boîte. Allez, filez regarder cette très chouette vidéo.



4. Ce que j'ai fait de mieux en août


J'ai repris mon blog cinéma ! Bon, ne vous attendez pas à des critiques argumentées pleines de connaissances cinématographiques, mais plutôt à des petits avis à chaud après mes divers visionnages. Je regarde de tous les genres, avec une préférence très marquée pour le cinéma américain. Donc, si vous voulez découvrir un peu ce que je regarde, c'est par ici !


On se dit rendez-vous le mois prochain pour un nouveau C'est le 1er, je balance tout !

2 commentaires:

  1. Hihi, on a plein de lectures en commun ce mois-ci ! Moi aussi j'ai enfin lu "Le passeur" pour la 1ère fois cet été. :) Du coup, tu m'intrigues pour l'autre de Loïs Lowry, on m'en a dit plutôt du bien.
    Je suis du même avis sur Gary Cook, c'est plutôt sympa mais pas mal de maladresses, je trouve, et une fin hyper abrupte qui donne à la fois envie de savoir et à la fois...non, en fait !
    Et Grupp, tu en as pensé quoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé vraiment dommage que l'univers de Passeuse de rêves ne soit pas plus exploité, il y avait matière à aller plus loin ! Mais le ton est très poétique, c'est joli.
      Gary Cook est assez oubliable... c'est dommage !
      Grupp : beaucoup aimé ! J'ai beaucoup accroché aux personnages, surtout au grand frère, et le côté dystopie aseptisé où tout le monde est constamment contrôlé, validé, surveillé est plutôt bien exploité. Dans la foulée j'ai lu un livre plus orienté adulte, La ballade de Lila K, qui a un peu le même type d'univers... ça fait aussi penser au Passeur, tiens ! Tout est lié !

      Supprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !