19 août 2012

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire - Jonas Jonasson


Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
Jonas Jonasson
Pocket
2012
8,10€

Lu en août 2012

Frachement, qui a envie de fêter son centième anniversaire dans une maison de retraite en compagnie de vieux séniles, de l'adjoint au maire et de la presse locale ? 
Allan Karlsson, chaussé de ses plus belles charentaises, a donc décidé de prendre la tangente. Et, une chose en entraînant une autre, notre fringant centenaire se retrouve à trimballer une valise contenant 50 millions de couronnes dérobée - presque par inadvertance - à un membre de gang. S'engage une cavale arthritique qui le conduira à un vieux kleptomane, un vendeur de saucisses surdiplômé et une éléphante nommée Sonja... 



Mon avis

Je viens juste de terminer Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, et je dois vous dire que je regrette d'avoir à quitter l'atmosphère de ce livre ! Humour, décalage, situations rocambolesques et absurdes, voilà ce qui vous attend si vous vous plongez entre ces pages !

Allan Karlsson décide sur un coup de tête, le jour de ses cent ans, de fuir sa maison de retraite tenue par l'intransigeante soeur Alice. En pantoufles, il se dirige vers la gare routière pour s'éloigner le plus possible de la morne ville Malmköping. L'aventure vient de commencer ! Alors que notre centenaire entame un road-movie déjanté, on découvre un chapitre sur deux sa vie.

La vie d'Allan Karlsson est incroyable, frise l'incrédibilité, mais on se prend au jeu et on se plaît à lire ses péripéties à travers le monde. On rencontre un Allan jeune, expert en explosifs divers, porté sur la bouteille, qui a voyagé, parfois un peu malgré lui et qui a rencontré les grands visages du vingtième siècle. Quel homme peut se vanter d'avoir déjeuné avec Franco, prit une cuite avec le président Truman et froissé Staline en chantant un poème ? Allan le peut, il a tout fait !

L'auteur est suédois, et le livre se passe en partie en Suède. J'avoue avoir été un peu perdue avec les noms de lieux scandinaves, mais finalement, je m'y suis vite habitué. Par contre, je ne me suis pas hasardé à les prononcer !

Bref, si vous voulez un livre pour vous vider la tête, tout oublier pour vous payer une bonne dose de fraîche rigolade, n'hésitez pas plus longtemps ! Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire est un livre parfait pour cela !


Allan interrompit les deux frères en leur disant que s’il y avait une chose qu’il avait apprise en parcourant le monde, c’était que les plus insolubles conflits de la planète avait démarré de cette façon : « T’es bête ! – Non, c’est toi qui es bête ! – Non, c’est toi ! » La solution était bien souvent de partager une bouteille d’une contenance minimale de soixante-quinze centilitres, puis de regarder vers l’avenir. 
- Alors tu penses que soixante-quinze centilitres d’alcool pourrait résoudre le conflit entre Israël et la Palestine ? lui demande Bosse. L’histoire remonte quand même jusqu’à l’époque de la Bible !
- Pour ce conflit-là, il faudrait peut-être augmenter la dose, mais le principe reste le même. 

3 commentaires:

  1. J'ai bien envie de le lire celui-là... (rhoo, j'ai trop de livre à lire ! ;p)

    RépondreSupprimer
  2. Un peu déçue. J'ai adoré découvrir son échappée et ses "mauvaises" rencontres. Par contre, son passé était de trop et fait perdre toute crédibilité à l'histoire. Ce passé m'a empêché de rentrer totalement dans l'histoire.

    RépondreSupprimer
  3. Personnellement je n'ai pas accroché à l'humour, à l'évasion de ce centenaire... J'ai de loin préféré les passages relatant sa vie d'antan, c'était beaucoup plus passionnant :)

    RépondreSupprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !