9 sept. 2015

Roi de pique - Kat Spears

Roi de pique de Kat Spears
US - Sway 2014

Edité chez Nathan Jeunesse - à paraître le 10 septembre 2015

336 pages - 16.90€

Dans un James Bond, Jesse serait James. Sauf qu'il a 17 ans et qu'il ne résout pas les problèmes du monde, seulement ceux de ses camarades et du personnel du lycée. Besoin d'alcool pour une soirée ? De faire virer un élève ? D'éloigner un beau-père trop collant ? Jesse peut tout arranger. Ses combines sont habiles et il a la manipulation facile. Mais lorsque Ken, quaterback populaire du lycée, lui demande de lui arranger un rendez-vous avec une dénommée Bridget, une faille apparaît dans sa machine bien huilée. Parce que Jesse tombe immédiatement amoureux de Bridget. Pour lui, « buisness is buisness », et surtout, s'attacher c'est se fragiliser. 
Mais jusqu'où ira sa résistance aux sentiments ?


Très bonne surprise qu'est ce petit roman !

Tout d'abord, le fait d'avoir un héros masculin nous change des innombrables récits de lycées américains. Jesse est un personnage intéressant ; froid, cynique, manipulateur, il semble dénué de sentiments. Le lycée est son territoire. Respecté de tous, il monnaye ses services à tout le monde - proviseur compris. Comme le dit si bien le résumé, besoin d'alcool ? de faire virer quelqu'un ? Jesse peut tout rendre possible grâce à ses combines. Il a ses contacts, toujours un atout dans sa manche. Roi de pique.
C'est donc sans surprise que Ken lui demande de lui arranger un rendez-vous avec la fascinante Bridget contre un joli paquet d'argent. Jesse accepte de s'en charger et va commencer à s'intéresser de plus prêt à cette fille.
Couverture originale
Pour une fois, je préfère la couverture
française ! C'est bien l'idée que je me fait
de l'air supérieur de Jesse.
L'histoire suit son cours, avec un dénouement légèrement prévisible, mais plaisant. Les personnages sont assez stéréotypés - le livre reste tout de même un récit très américain. Néanmoins, comme Jesse est un personnage très critique, il pose un regard différent sur cette micro-société de lycée. Pour lui, tout le monde joue un rôle prévisible et semblable, ce sont seulement des pions. Facile d'anticiper les réactions des gens !
Jesse va évoluer au fil du récit, lui qui était si insensible. On découvrira son passé et, avec quelques déductions, d'où lui vient cette manie de se couper de ses sentiments. Un autre personnage que j'ai particulièrement aimé est Mr. Dunkelman, un vieil homme que Jesse va être obligé malgré lui d'entraîner dans ses coups. A contrario, il est dommage que d'autres personnages secondaires (féminins) n'aient pas d'histoires plus approfondies. Je pense par exemple au personnage de Joey, que Jesse considère comme sa plus proche amie, privée de père et visiblement mal dans sa peau. On effleure rapidement son vécu au lieu de s'y plonger. La même chose a lieu pour la fameuse Bridget. On a envie d'en apprendre plus sur son vécu pour comprendre son caractère, mais on manque cruellement d'informations. C'est dommage, car ces personnages auraient gagné en profondeur. Le roman a un petit goût d'inachevé, l'auteure aurait pu aller encore plus loin dans les intrigues qu'elles a mis en place.


De ce fait, ce livre se lit assez vite. Plutôt prenant et plus original que les récits de ce style littéraire, on passe un bon moment avec. Je le conseille autant aux filles qu'aux garçons friands d'histoires de lycée !

Roi de pique est le premier roman de Kat Spears
○ Blog Lire en Live
○ Lire en Live sur Facebook

2 commentaires:

  1. Ce personnage à l'air intéressant et très particulier, mais je ne sais pas si ce sera suffisant pour que je succombe à ce roman...

    RépondreSupprimer
  2. la couverture ne m'attirait pas du tout mais le résumé et ton avis m'ont donné envie. Du coup je l'ai ajouté à ma wish list

    RépondreSupprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !