19 mars 2016

Vous parler de ça - Laurie Halse Anderson

Vous parler de ça de Laurie Halse Anderson
US 1999 - Speak

Édité chez La belle colère - 2014

300 pages - 19 €

Melinda Sordino ne trouve plus les mots. Ou plus exactement, ils s'étranglent avant d'atteindre ses lèvres. Sa gorge se visse dans l'étau d'un secret et il ne lui reste que ces pages pour vous parler de ça. Se coupant du monde, elle se voit repoussée progressivement par les élèves, ses professeurs, ses amis et même ses parents. Elle fait l'expérience intime de la plus grande des injustices : devenir un paria parce que ceux dont elle aurait tant besoin pensent que le mal-être, c'est trop compliqué, contagieux, pas fun. Melinda va livrer une longue et courageuse bataille, contre la peur, le rejet, contre elle-même et le monstre qui rôde dans les couloirs du lycée.


Melinda vient d'entrer en Seconde et déjà le lycée lui tourne le dos. Murée dans le silence, elle regarde ce petit monde autour d'elle, ses amies qui s'éloignent et les professeurs qui s'acharnent sur elle. Elle semble flotter au-dessus de son présent, muette. Elle a vécu quelque chose qui l'a cassée. 

Ça a détruit sa vie. 
Ça elle ne le dit pas.
Ça c'est la cause de son mutisme.

« Toutes les conneries qu'on entend à la télé sur l'importance de communiquer, d'exprimer ses sentiments, tout ça, c'est du vent. Dans la vraie vie, tout le monde se fout de ce que vous avez à dire. »

Couverture originale
On comprend que quelque chose est arrivé à Melinda l'été dernier, lors d'une fête. Avec un peu de jugeote, on comprend très vite de quoi il s'agit. Cette chose a enfermé Melinda dans cette carapace de silence que personne n'arrive à casser. Même ses parents sont découragés. Melinda se retrouve donc seule avec sa douleur et essaye de l'ignorer pour l'oublier. Au lieu de parler de ça, elle l'enfouit au plus profond d'elle. 

Melinda. Absence. Douleur. Silence.

Melinda. Un personnage bouleversant et touchant. Prise dans une spirale infernale où se mêlent désespoir, tristesse et échec, elle incarne l'adolescence dans tout son mal-être. Mais elle porte également un jugement cynique et souvent réaliste sur son environnement. De son œil acéré, elle analyse les comportements des « groupes » du lycée, est témoin des conflits entre professeurs ou encore cerne d'une manière terrible ses propres parents. Elle semble avoir acquis une compréhension étonnante des autres, mais ne parvient toujours pas à se comprendre elle-même. Paradoxe déchirant.

« Les personnes qui ne s'expriment pas meurent à petit feu. Tu serais étonnée de savoir combien d'adultes sont déjà morts à l'intérieur... ils avancent sans savoir qui ils sont, en attendant qu'une crise cardiaque, un cancer ou un semi-remorque vienne finir le boulot. »

Les 300 pages de cet ouvrage filent entre nos doigts à une vitesse étonnante. Les chapitres sont très courts, deux ou trois pages chacun, et égrainent l'année scolaire de Melinda à travers le portrait de ses professeurs, une discussion, un cours d'arts plastiques... le tout via le « je » silencieux de notre protagoniste. 

Vous parler de ça est à lire de toute urgence. Avec Melinda, on ouvre les yeux sur le silence dont peuvent s'entourer certaines personnes. Loin de les protéger, ce silence est un poids qui écrase la vie et dont il faut se débarrasser. Et parfois, un peu d'aide fait du bien. 

Catalogue de La belle colère
Site / Twitter de Laurie Halse Anderson

Vous parler de ça a été adapté en film en 2004, avec Kristen Stewart dans le rôle de Melinda

1 commentaire:

  1. Ah j'ai hesité...j'aurais du m'ecouter et le prendre! Le thème m'interpelle et ce que tu en dis me conforte! Je ne regarderai pas la bande-annonce par contre ;-).

    RépondreSupprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !