19 juin 2016

Par bonheur, le lait - Neil Gaiman

Vous êtes en retard pour la fête des pères ? Vite, courrez chez votre libraire - euh non on est dimanche, mais courez-y la semaine prochaine - pour mettre la main sur le parfait cadeau qu'est ce livre au curieux titre.
Pour les céréales du petit-déjeuner de ses enfants, un papa file un matin acheter du lait. Mais il met beaucoup de temps... Pour expliquer son retard, le papa se lance dans le récit des aventures follement et incroyablement déjantées qu'il a vécu pour aller acheter du lait.


Au programme, extraterrestres, dinosaure qui parle dans une montgolfière, poneys... tout s’enchaîne à la vitesse de la lumière ! Le papa ne cesse d'inventer de nouvelles choses (j'ai dit inventer ?! mais non, tout est vrai !) qui mettent en péril sa fameuse bouteille de lait, mais par bonheur tout est bien qui finit bien.


Ce livre est accessible à tous, pourvu qu'on ait envie de se prendre une bonne dose de rire devant tant de folie ! À la fois ode aux papas qui n'ont de cesse d'inventer des histoires invraisemblables à leurs enfants et en même temps, pur concentré de tout ce qu'aiment ces enfants-là (sérieux, il y a des pirates, j'adore les pirates !), ce livre est tout simplement génial ! Neil Gaiman note en préface qu'il a écrit ce livre en hommage aux papas. Quand je vous dis que c'est un parfait cadeau pour la fête des pères...


Neil Gaiman, c'est le papa de Coraline (le seul autre livre que j'ai lu de lui), de L'Étrange Vie de Nobody Owens... Dans la version originale, Par bonheur, le lait est illustré par Chris Riddell, en Amérique c'est Skottie Young qui est derrière les crayons. En France, Boulet nous offre un univers graphique aussi taré que le texte. Je ne connaissais pas vraiment ce dessinateur, l'ayant seulement entendu raconter des histoires qui font peur durant les Nuits Originales. Il s'est totalement approprié le texte de Neil Gaiman avec quasiment une illustration à chaque page qui rythme le récit.

Alors, en bref, Par bonheur, le lait, c'est drôle, c'est fou, c'est fantastique, c'est à lire sans modération !

Par bonheur le lait de Neil Gaiman, illustrations par Boulet • UK Fortunately the milk 2013 • Traduction de Patrick Marcel Le Diable Vauvert • 12,50 € • 130 pages • 2015
Site de Neil GaimanSite de Boulet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !