23 févr. 2017

J'ai avalé un arc-en-ciel - Erwan Ji, ou les traditions du lycée américain décortiquées

Il y a des livres auxquels on ne s'attend pas. On ne sait pas vraiment dans quoi on s'engage, on pense trouver une histoire vue et revue... et en fait on est emporté. 
Il y a des livres auxquels on ne s'attend pas. J'ai avalé un arc-en-ciel est un de ceux-là !

Pourquoi je ne savais pas dans quoi je m'engageais ? Je savais seulement que Tom avait adoré et qu'il me poussait à la lecture.
Pourquoi je pensais lire une histoire vue et revue ? J'avais juste lu un résumé qui promettait une énième histoire de lycée américain. 
J'étais loin d'imaginer dans quel formidable livre j'allais me plonger...

Reprenons depuis le début. 

Capucine (Puce pour les intimes - et pour la facilité de prononciation) est une jeune franco-américaine de 17 ans qui vit dans l'État du Delaware. C'est lors de sa dernière année de lycée qu'elle décide de créer un blog sans en informer personne. Pendant un an, elle va y partager son quotidien, ses réflexions et ses interrogations. Plus les posts défilent, plus on en apprend sur Puce et sur sa vie de lycéenne. 
Alors oui, dit comme ça on a l'impression que ce livre n'apporte rien de neuf. Des récits ancrés dans le quotidien des jeunes américains, on en a déjà des tas... Mais j'ose dire qu'aucun n'est plus juste et passionnant que J'ai avalé un arc-en-ciel ! Et cela pour plusieurs raisons.

Avoir une vision francophone sur le monde du lycée américain est très intéressant ; Puce prend le temps d'expliquer à ses lecteurs (donc à nous, finalement) les traditions qu'on a plutôt l'habitude de voir sublimées dans les séries tv. À travers son regard, on trouve enfin une utilité au port de l'uniforme et on comprend toute l'excitation liée aux bals qui jalonnent l'année scolaire ! Il faut savoir que Puce étudie dans un college preps, où les élèves sont soit très riches soit, comme elle, enfants du corps enseignant. L'esprit de classe est très présent et cet environnement privilégié permet aux ados d'organiser des fêtes mythiques dès que papa et maman quittent la demeure familiale. Parfaitement bilingue, Puce nous apporte aussi des éclaircissements sur des expressions américaines intraduisibles : whatever, hook up, Duh! et tant d'autres. Même si la culture américaine peut sembler proche de la nôtre, on a toujours quelque chose de surprenant à découvrir de cet autre côté de l'Atlantique.

Prom ? C koi ?
Mais le réel point fort de ce roman, et ce qui le démarque des autres, est le soin apporté à ses personnages. On les découvre quasiment tous par le prisme du lycée où ils sont catégorisés en Populaires, Artistes, Nerds. Puce est entourée de ses meilleurs amis, à mi-chemin entre les Populaires et les Nerds, Sara, Vaneck et Soupe. Il y a aussi Aiden, la nouvelle, Eugene, James, Naomi, Grace, JM... tout ce petit monde du lycée nous est si bien présenté au fil des posts qu'on ne s'y perd jamais. Même si tous les personnages n'ont pas la même importance dans le récit, chacun d'entre eux a sa propre personnalité esquissée en quelques phrases et tous connaissent une sérieuse évolution. L'accent est évidemment mis sur Puce. Et c'est certainement l'un des plus beaux personnages de la littérature jeunesse.

La dernière année de Puce est l'année de toutes les incertitudes. Si au début du livre (de son blog) on a l'impression d'assister à une analyse factuelle de ses préoccupations de lycéenne, Puce se livre de plus en plus sans aucun tabou. Son ton plein d'humour nous fait sourire plus d'une fois (voire plus, j'ai lu ce livre en grande partie dans le train et mes voisins ont dû me prendre pour une dingue quand je retenais tant bien que mal mes éclats de rire pendant ma lecture !) et lui permet de porter un regard perspicace et juste sur ce qui l'entoure. Elle aborde une infinité de thèmes avec nous : l'amitié, la religion, les interactions sociales, le fait de grandir, l'avenir, l'amour... 
L'amouuuuur bien entendu n'est pas en reste. Mais ce n'est pas le thème principal de ce livre. En fait, il n'y a pas de grand thème... si ce n'est dresser la volonté de dresser un portrait réaliste sur les adolescents d'aujourd'hui. Et l'amour en fait évidemment partie ! Des personnages voient leurs amitiés glisser doucement vers une profonde complicité amoureuse, certains sont aveuglés et passent à côté de belles chances ou d'autres encore sont trop timides ou bornés pour oser faire le premier pas. Tout est traité avec justesse et sans aucun jugement. Les sentiments n'ont pas à être décortiqués et catégorisés - juste à être ressentis.

« On est trop vieux pour être considérés comme des enfants, mais trop jeunes pour être acceptés comme des adultes. Les trucs qu'on déteste, on a du mal à les éviter. J'entends souvent dire que les adolescents sont des rebelles. C'est faux, on n'est pas rebelles, on a juste grandi, et on aimerait que les gens s'en rendent compte. »

Erwan Ji a parfaitement compris les adolescents. Il n'est pas ringard - un post de blog est d'ailleurs une dissertation sur le fait que l'expression YOLO soit complètement passée de mode ! et a parfaitement su saisir leurs préoccupations. L'auteur s'efface si bien derrière son personnage qu'on a finalement l'impression que Puce existe pour de vrai. On ressent une profonde empathie pour elle et c'est un déchirement de la quitter au terme des presque 400 pages de son histoire. Laissez-moi imaginer qu'une suite sur les aventures de Puce à l'université puisse voir le jour...

Je pourrai vous parler encore durant des paragraphes et des paragraphes de J'ai avalé un arc-en-ciel. Ce livre est si complet - pour ne pas dire parfait. Je souhaite qu'il rencontre beaucoup de lecteurs, qu'il les fasse rire, pleurer, qu'il les touche en plein cœur ! C'est un roman sincère et touchant sur l'adolescence, à lire absolument. Il m'a profondément marqué et je n'ai qu'une envie ; le relire encore.

J'ai avalé un arc-en-ciel d'Erwan Ji • France Nathan Jeunesse • 16,95 € • 385 pages • mars 2017

8 commentaires:

  1. Bravo pour ta très jolie chronique ! Elle est vraiment chouette et m'a donné très envie de découvrir ce roman :) j'espère tomber sous son charme moi aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! J'espère que ce livre t'emportera tout comme moi :)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Craque, craque, craque, il est génial ce livre !

      Supprimer
  3. Une chronique qui donne envie merci pour ce partage !

    RépondreSupprimer
  4. Oh super article ! Quand j'ai croisé le bouquin à la librairie, je le trouvais vraiment chouette d'apparence mais j'ai eu peur de tomber sur un vieux cliché. Bon, la prochaine fois, je le prends :) ! merci :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que la couverture attire l'oeil ! Et vraiment, il déjoue tous les clichés en expliquant les ressorts des lycées américains, c'est beaucoup plus intéressant et réaliste ! J'espère qu'il te plaira si tu en tentes la lecture :)

      Supprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !