18 janv. 2016

Dysfonctionnelle - Axl Cendres

Dysfonctionnelle d'Axl Cendres
France

Édité chez Sarbacane, collection Exprim' - 2015

305 pages - 15,50 €

Fidèle, alias Fifi, alias Bouboule, grandit dans une famille dysfonctionnelle.

Papa enchaîne les allers-retours en prison, Maman à l'asile.

Mais malgré le quotidien difficile, Fidèle vit des moments de joie, entourée de ses six frères et soeurs, aux prénoms panachés : Alyson, JR, Dalida, Jésus... Cette tribu un peu folledingue demeure « Au bout du monde », le bar à tocards que tient le père dans Belleville.
À l'adolescence, la découverte de son intelligence précoce mène fidèle à « l'autre » bout du monde : un lycée des beaux quartiers où les élèves regardent de haut son perfecto, ses manières de chat de gouttière.

Mais c'est aussi là que l'attend l'amour, le vrai, celui qui transforme... CELUI QUI SAUVE.


NON, ce n'est pas un énième livre sur l'adolescence, sur les aléas de la vie, sur les problèmes du quotidien.
DYSFONCTIONNELLE, c'est un livre sur une existence, sur les aléas de la vie mis à mal par une héroïne qui ne se laisse pas faire, sur les problèmes du quotidien toujours surmontés avec courage et humour. 
Ce point, étant éclairci, nous pouvons passer à la chronique de ce livre que j'ai diablement aimé

Vous l'avez compris en lisant le résumé, on partage la vie d'une famille dysfonctionnelle. Le père est Kabyle musulman, dans toutes les magouilles et gère avec son frère ingénieux le bar « Au bout du monde ». La mère est Polonaise, juive d'origine mais convertie au catholicisme suite à son traumatisme des camps de concentration, dérangée et perdue. Ils ont sept enfants - accrochez-vous bien - Dalida la peste, Alyson la mièvre, Marilyne l'engagée, JR le dragueur, Jésus Jésus (vraiment), Grégorio le bagarreur. Et Fidèle « Fifi » ou « Bouboule », notre narratrice. 
Vous êtes toujours là ? Nous ne sommes qu'aux premiers chapitres, qui nous présentent tour à tour les membre de cette drôle de famille. Une fois le décor planté et les détails assimilés, nous sommes partis pour 300 pages de joie et de rire, mais aussi de douleur et de tristesse

Parce que oui, Dysfonctionnelle nous fait à peu près passer par toutes les émotions possibles et inimaginables. L'écriture d'Axl Cendres est drôle, tendre et immersive. Avec un style parfois à la limite de l'oralité, on est d'autant plus emporté dans cette famille qui ne va pas toujours bien.

Certes, ils s'aiment tous. Mais l'unité de cette tribu est souvent mis à mal par les convictions de chacun. Les différences ont parfois du mal à cohabiter. Les coups de gueule pleuvent, les coups durs aussi. Les enfants gravitent dans un environnement à part, ce qui leur posera pour la plupart des problèmes d'intégration.

Mais ils ne s’apitoient pas sur leur sort, au contraire ! Ce sont leurs différences qui les rendent plus forts. Fifi, par exemple, porte cela comme une fierté. D'une intelligence précoce, elle va être amenée à fréquenter une école dans les beaux quartiers de Paris. Ses manières dénotent, eh bien elle n'en a que faire ! Elle a été élevée en assistant aux bastons du « Au bout du monde », réglée fissa par son papa qui en impose, alors pas question de changer pour faire plaisir aux autres. Elle est comme elle est, point !
Fifi, notre narratrice, est un personnage attachant que l'on va suivre durant les grandes périodes de sa vie. On commence par son enfance dans un bunker, puis son arrivée dans la famille, ses habitudes, sa tendresse pour sa mère si perdue, sa grande gueule, sa sincérité, sa scolarité, sa rencontre avec Sarah. Puis des années de hauts et de bas, des questionnements sur soi... C'est un personnage profondément humain. C'est par son regard qu'on découvre sa famille, qu'elle souhaite protéger et garder unie. 

Dysfonctionnelle c'est un livre que je qualifierai de « livre nostalgique ». Je sais, c'est une appellation très étrange, et j'ai du mal à définir concrètement ce que j'entends par là. Du fait que l'on s'attache à une famille et plus particulièrement à l'évolution d'un personnage, c'est d'autant plus difficile de refermer le livre. On a envie de rester pour toujours dans le quotidien de cette folle tribu. Mais la vie continue... et nous sommes obligé de leur dire au revoir. 

Dysfonctionnelle c'est donc une histoire dans laquelle on s'immerge totalement, de vastes thématiques abordées (les différences de culture, la religion, l'homosexualité...) et surtout des personnages plus qu'attachants. À lire de toute urgence pour découvrir cette famille incroyable !

○ La page Exprim' Sarbacane

○ Mon big article sur la collection Exprim' dans lequel j'évoque deux autres publications d'Axl Cendres : Échec et But et La Drôle de vie de Bibow Bradley (où on retrouve encore des histoires partant d'un bar et avec des personnages à part !)

4 commentaires:

  1. Tu sais que tu arrives à me donner envie ? C'était pourtant pas gagné, je n'ai pas aimé le précédent Axl Cendres que j'ai lu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes, mission accomplie !
      Si tu parles de La Drôle de vie de Bibow Bradley, je l'ai aussi lu et je trouve qu'il diffère vraiment de Dysfonctionnelle. Justement, Dysfonctionnelle nous fait nous attacher à plus de personnages et l'histoire est beaucoup plus dense !

      Supprimer
  2. Je le dis à chaque fois, mais j'admire ta concision, l'efficacité de tes chroniques et la façon dont elles sont articulées ! Désormais, ce roman me tente encore plus, mais tu fais du mal à ma PAL :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci :3
      J'aime faire du mal aux PAL, c'est ma spécialité, vois-tu ! Mais tu peux y ajouter tous les Exprim les yeux fermés !

      Supprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !